Les apports pour la science

Le projet permet de mieux comprendre les phénomènes faisant intervenir les cinétiques des réactions chimiques avec la dynamique des fluides.
Ainsi, de nouvelles générations de systèmes de propulsion plus "propres" pourront être développés et les risques liés aux grands systèmes énergétiques mieux identifiés.

Innovations et retombées majeures

  • Réduire l’empreinte CO2 du transport terrestre et aérien par l’utilisation de concepts de motorisation avancés plus efficaces et propres, l’intégration des bio‐carburants dans ces systèmes de motorisation mais aussi en contrôlant l’aérodynamique externe des systèmes propulsifs; cela concernera aussi les systèmes de propulsion pour les satellites de télécommunication
  • Valoriser la biomasse non‐alimentaire et les déchets organiques pour la production de chaleur, d’électricité et d’hydrogène
  • Développer des procédés de captage du CO2 pour des systèmes énergétiques à zéro émission
  • Maîtriser les risques d’explosions chimiques et de rendre plus sûr le fonctionnement des grands systèmes énergétiques, comme les centrales nucléaires, les réseaux de transport de gaz…